les contacts avec des femmes en los barrios cadix

Cest mon regard, mais ça donne du sens, parce quen vivant en France cest très douloureux de toujours retrouver une image de la Colombie violente.
Elle parle bien de son voyage, mais pour le reste je navais pas beaucoup de matière.
Dabord jai rencontré le directeur du musée Marat, parce quil y a un petit musée, très joli.Mais elle le fait en jouant et en disant «Il faut jouer, parce quil faut dépasser.Et cest quelquun qui avait vraiment une grâce et une parole délicieuse, quelquun qui avait vraiment ce goût de partager.Et à la fois il y a cette musique qui rembarque le spectateur immédiatement vers la vie.Quand je lai rencontrée site de rencontres nord elle était radieuse.



Parce que je nai pas dopinion par rapport.
Et là, ça va plus loin.
Ce nest pas problème dincompréhension inter-culturelle (lol) ces hommes nont pas été traumatisé par la guerre non ce nest pas cela cest racial.
Donc avec les distributeurs on a décidé de le mettre comme ça : «Jericó et de mettre «El infinito vuelo de los días» en sous-titre, parce que je ne voulais pas enlever cette deuxième phrase, quon ne comprend pas tout de suite au début.Il faut monter pour aller chez elle.Je commence à marcher, et je trouve une moto avec deux femmes dessus.Ça me donne encore la chair de poule, parce quil y avait aussi son mari qui pleurait à côté, et on ne lentend pas assez.Le 22 octobre, elle était linvitée de choix de Maria Shriver, lépouse dArnold Schwarzenegger, qui organisait à Los Angeles une conférence pour et sur les femmes.Moi jai envie de mettre un peu de ma poésie, je nai pas envie dêtre si neutre que ça, mais il y aura des moments où je veux que ça soit comme.Cétait une liste denviron vingt-cinq femmes.Cest un film qui a pris forme à travers le montage, pas dans lécriture.On sest donc souvent retrouvées, à parler des choses, de la vie en général.Et cest pour ça que juste après ce témoignage de Celina jai mis cette musique pour passer vite à Chila, transformer ce moment et être fidèle à comment je les ai senties vivant ces douleurs-là.


[L_RANDNUM-10-999]