rencontre expat shanghai

Dans quelle autre ville les familles dexpatriés se servent-elles de leurs indemnités pour organiser tous les dimanches donne à la recherche de l'homme à turin de fastueux brunchs au champagne qui se transforment en six heures de cuite, au terme desquelles les parents ont une attitude encore plus puérile que leur petit dernier?
Shanghai est considéré comme une ville du sud (je nai jamais compris pourquoi, avec des hivers à -10) alors peu de bâtiments sont équipés en vrai chauffage.
Dans le milieu du travail, il y a beaucoup de différences.
Les gens qui prennent des drogues récréatives à Shanghai, par exemple, sont les mêmes que ceux qui consomment des drogues à Madrid, Boston ou Leeds.
Im from Paris, France.Pour linstant, nous nous plaisons à Shanghai et nous resterons tant que ce sera ainsi.Je crois que je les ai impressionnés.Les amitiés sont donc fragiles et à durée limitée.Pourquoi as-tu décidé de devenir expat en Chine?On dénombre de plus en plus de femmes dans les rangs des cadres supérieurs affectés à létranger.



Et ce ne sont plus seulement les célibataires mâles qui sortent en ville.
Si on na pas une entreprise qui soccupe de tout, ça risque dêtre compliqué voire impossible.
Il suffit de se promener sur Yongkang Road ou de passer devant les bouis-bouis qui jalonnent Hengshan Road pour voir des trafics de tous types de substances au grand jour, généralement vendues par des Shanghaïens à des hipsters reconnaissables à leur col relevé.
Nous lui avons posé des questions sur sa vie dexpat en Chine et son"dien shanghaien.
Explosion de la consommation dalcool, la multiplication des bars et des clubs en construction à travers la ville est directement liée à lexplosion de la consommation dalcool.I used to be a bar owner/ rencontre motard geneve bartender in Paris, now in shanghai to study chinese in sjtu for a year a maybe open a Bar/Pub.Mon personnage sappelle «La Ptite Lu» et je publie ses histoires sur wechat (une sorte de Facebook / Whatsapp chinois qui cartonne ici). .Et en hiver, cest là que la pollution atteint son apogée à cause des usines à charbon qui fonctionnent à plein régime.Expatriée à Shanghai depuis 6 ans, Lucie a 32 ans et tient un blog BD sur sa vie en Chine.




[L_RANDNUM-10-999]